Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Merlin chat conteur

Merlin chat conteur

Contes, récits et autres petites et grandes histoires


Les chats du Cardinal de Richelieu

Publié par Viviane Caroline S sur 8 Septembre 2021, 21:38pm

Catégories : #Biographie, #Chat, #Histoire, #Récit

Les chats du Cardinal de Richelieu

Félimare, Ludovic le Cruel, Ludoviska, Mimi-Piaillon, Mounard le Fougueux, Perruque, Rubis sur l'ongle, Serpolet, Pyrame, Thisbé, Racan, Soumise, Gazette et ... Lucifer !

Voici nommés les 14 derniers chats du ministre de Louis XIII,

... seuls êtres au monde en qui il eut confiance ?

... et sait-on vraiment que c’est Richelieu qui contribua à "asseoir la position" du chat comme animal de compagnie ?

... sait-on ce qu'il fit pour eux ? Et à quel point il les aimât vraiment de tout son coeur ?

 

Le père Joseph, le cardinal de Richelieu et ses chats  -  Charles Édouard Delort (1841-1895)

 

Grand ambitieux à la redoutable intransigeance et à la politique implacable pour les pauvres, on ne peut nier qu'il demeure de lui une image vraiment impopulaire. Et bien que ses actes allèrent dans le sens du service à son pays, le terme “impopulaire” est presque un euphémisme quand on parle de Richelieu…

 

Mais ici c'est de chats qu'on parle, et en ce qui les concerne, il en est d’une toute autre histoire qui éclaire la personnalité du Cardinal d’un jour nouveau pour qui ne connaît pas son amour des chats. Car il les aimait, les respectait, et avait à coeur d’assurer leur protection, à tel point que dans son Palais, il leur avait fait aménager une salle réservée, tout à côté de sa propre chambre à coucher. Des employés veillaient à ce qu’ils ne manquent de rien, et jusqu’à son médecin personnel avait pour mission de veiller sur leur santé. Et bien qu’ils eussent “leur appartement”, ils dormaient sur le lit du Cardinal, ayant accès à sa chambre.

 

 

Lorsqu'il écrivait ou recevait du monde en audience, on dit que c'était toujours avec un chat sur les genoux… On peut supposer, sans grand risque de se tromper, que leur présence lui procurait du bien-être et l’aidait à prendre des décisions parfois difficiles… et que ses chats allaient parfois  jusqu’à infléchir ces mêmes décisions, témoin cette anecdote à propos du chevalier de Mérancourt. En voici l’histoire :

 

Convaincu d’avoir semé des troubles, le Chevalier de Mérancourt fut condamné à mort. Ayant pris sa décision, et dûment signé l’ordonnance de l’exécution, le Cardinal de Richelieu laissa momentanément le document sur son bureau.

 

... C’est alors que ses chats vinrent jouer un rôle surprenant dans la suite des événements ! S’ébattant dans le bureau, jouant à se poursuivre, grimpant de-ci, de-là, comme font tous les chats espiègles, deux d’entre eux allaient - sans le savoir, mais qui sait au fond… - modifier le cours du destin de l’infortuné Chevalier… Sautant sur le bureau, ils renversèrent l’encrier de Richelieu sur le parchemin, rendant illisibles signature et ordonnance d’exécution…. Troublé par ce qu’il interpréta peut-être comme un signe du destin, le Cardinal accorda sa Grâce au Chevalier de Mérancourt… Sait-il qu’il dût aux chats d’avoir sauvé sa tête ?

 

 

Mal aimé sans doute, on ne peut pourtant dénier à Richelieu son application à servir l’Etat.  On sait qu’il travaillait sans relâche, et il semble bien que la seule éclaircie de sa vie austère résidait dans la proximité et l’affection de ses chats et dans cet apaisement qu'ils lui procuraient.

 

Vers la fin de sa vie, 14 chats étaient toujours à ses côtés... Je ne résiste pas à répéter ici leur nom, ajoutant une courte description quand je la sais :

 

• Félimare, à la robe tigrée ;

• Ludovic le Cruel, ainsi nommé parce qu’il était un chasseur implacable ?

• Ludoviska, alter ego féminin de Ludovic, son “amoureuse” ?

• Mimi-Piaillon, angora sans doute roux ;

• Mounard le Fougueux, chat tonique dont j’ai lu qu’il était “le capricieux” ;

• Perruque, dont il paraît que le Cardinal l’avait ainsi nommé parce qu’elle ressemblait à la perruque d’un Académicien, marquis de son état ;

• Rubis sur l’ongle, chat très soucieux de la toilette de son pelage ;

• Serpolet, toujours à lézarder au soleil ;

• Pyrame & Thisbé, que je nomme ensemble car ils s’aimaient fort. Aussi le Cardinal leur donna les noms des deux amoureux célèbres de la mythologie grecque, amoureux malheureux qui inspirèrent Roméo et Juliette. Il est rapporté que ceux à qui il avait donné leurs noms étaient si proches qu’ils dormaient ensemble, enlacés dans les pattes l’un de l’autre…

• Soumise, ainsi nommée - aujourd’hui nous dirions de façon péjorative - parce qu’elle obéissait toujours à Richelieu, ce qui faisait d’elle sa préférée ! ;

• Gazette, dont je n’ai pu trouver aucune description ; j’aurais pourtant aimé connaître la raison de son nom... se couchait-il sur les gazettes ? ;

• Racan… rien trouvé non plus  ;

• ... et bien-sûr, le point d’orgue : Lucifer… Pour un Cardinal, on conviendra que doter son chat du nom d’un ange déchu ne manque pas de piquant - et d’humour ! Il est vrai que Lucifer est, littéralement, le porteur de Lumière…. Et qui de plus beau qu’un chat noir pour magnifier la lumière… - appréciation toute personnelle de sorcière moderne !

 

Richelieu et ses chats. -  Lithographie d'après Victor Adam (1801-1866) publiée en 1884 

 

 

Le 04 décembre 1642 décède le Cardinal de Richelieu, et jusqu'à ses derniers instants, avec une entière sollicitude, le Cardinal de Richelieu se préoccupa de la sécurité de sa famille chats : il leur légua une maison avec du personnel destiné à leur apporter les soins quotidiens. L’argent nécessaire à leur avenir fut placé pour eux… On le voit, toutes les précautions étaient prises !

… Mais HÉLAS, trois fois hélas pour ces pauvres petits, sa volonté ultime ne fut pas respectée... et PIRE, lui décédé, la Garde suisse massacra tous ses protégés...

  Honte à eux, les méchants hommes… 

 

 

Dans cette petite histoire de Richelieu qui embellit sa grande Histoire, il est mentionné également qu’il aida fort une pauvre femme qui comme lui aimait les chats. Elle aidait les félins comme elle le pouvait, mais bien pauvre, elle peinait à y parvenir. Alors, pour qu’elle puisse continuait à se consacrer à son oeuvre, le Cardinal de Richelieu lui aurait fait servir une rente. Légende ou réalité ? Je n'ai pu retrouver de trace avérée de cette information.

Si quelqu'un le sait ici ? ... je serais heureuse d'en apprendre davantage !

 

— Viviane Caroline S, biographe de chats, le 03/12/2016

 

 

✒ Armand Jean du Plessis de Richelieu, futur cardinal de Richelieu, naquit à Paris le 0 le 0

✒ Cardinal, celui qu'on appelait Son Éminence fut le principal ministre du roi Louis XIII, fonction qu'il occupa jusqu'à sa mort.  
Il était secondé par le Père Joseph (que l'on voit représenté sur le tableau de Charles Édouard Delort au début de l'article).  
Le Père Joseph (
François Leclerc du Tremblay de son nom de baptême), devait à son froc gris foncé d'être surnommé l'Éminence grise par comparaison avec Richelieu que l'on appelait respectueusement "Son Éminence"
. En effet, Richelieu en avait fait son homme de l'ombre, émissaire et collaborateur pour des missions délicates à caractère diplomatiques.

A noter qu'Armand Jean du Plessis était à l'origine destiné à une carrière militaire... mais que les aléas des intérêts familiaux l'obligèrent à entrer dans les Ordres.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents