Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Merlin chat conteur

Merlin chat conteur

Contes, récits et autres petites et grandes histoires


Le lec'h de Pen-er-Pont

Publié par Viviane Caroline S sur 24 Avril 2022, 22:20pm

Catégories : #Bretagne, #Morbihan, #Site, #Histoire, #Pierres levées, #Templiers, #Symboles

Photo : Viviane Caroline S

Photo : Viviane Caroline S

Érigé tout à côté d'une croix sur son socle, le lec'h de Pen-er-Pont, appelé aussi stèle de Prostlon (du nom gravé sur la pierre) se trouve au hameau de Pen-Pont-en-Mendon, dans la commune bretonne de Locoal-Mendon, dans le Morbihan.

 

Un lec'h est un mégalithe gaulois, donc protohistorique, ce qui le différencie du menhir issu d'une civilisation de bâtisseurs de mégalithes au néolithique quant à lui.

Pour préciser, les menhirs (dont le nom signifie littéralement "pierres levées"), ont environ 7000 ans (érigés entre le 5ème et le 3ème millénaire avant J.-C.), ce qui montre bien que le lec'h ici présenté n'a qu'un lointain rapport avec eux, même si la parenté - la filiation pourrait-on dire - est bien là !

 

Cette pierre unique en son genre, de 2 mètre 20 de haut, et à l'aspect phallique évident, date du second Âge du Fer (qui s'est étendu entre environ 450 avant J.-C. et la conquête romaine en Bretagne qui a commencé en 56 avant J.-C.).

 

Lec'h de Pen-er-Pont - Photo : Viviane Caroline S

 

CROUX PROSTLON

 

On distingue toujours quelques gravures sur le lec'h, dont une croix pattée, insigne célèbre des Templiers.  Elle témoigne de l'époque où ceux-ci résidaient en ces lieux. 

La pierre fut christianisée sans doute avant leur arrivée, puisque l'inscription CROUX PROSTLON (croux, en latin, signifiant "croix") évoque une princesse bretonne du IXème siècle, fille de Salomon, un roi de Bretagne.

 

Inscription visible, côté droit, par contraste avec les lichens - Photo : Viviane Caroline S

 

De la princesse Prostlon, outre qu'elle était fille d'un roi de Bretagne, on sait qu'elle fut l'épouse d'un comte de Vannes.  On sait aussi qu'elle est décédée en 875.  Et l'emplacement de ce lec'h, à usage funéraire, suggère l'éventualité de son décès à Locoal, bien qu'elle n'y fut pas inhumée.

 

Gravures relevées - Dessin : Louis Marsille

 

La croix en granit qui côtoie la pierre levée est quant à elle beaucoup plus récente puisqu'elle date du XVIIème siècle.

 

Croix de Pen-er-Pont (XVIème siècle) - Photo : Viviane Caroline S


Sa pose tout à côté du lec'h est sans aucun doute une manière de réaffirmer la légitimité du monde chrétien par rapport à ces monuments témoins du paganisme que n'eut de cesse de combattre les clergés régulier et séculier, bas et haut confondus.

 

 

— Texte et photos : Viviane Caroline S, le 22 avril 2022

 

 

 👁️‍🗨️ La croix fut inscrite aux Monuments Historiques en 1935, tandis que le lec'h est quant à lui classé depuis 1942, ce qui constitue le plus haut niveau de protection.

 

👁️‍🗨️ On trouve également ce type de stèles - appelées "lec'h" en Bretagne -  au Pays de Galles, en Angleterre, mais aussi dans le Massif central.

 

A noter : le paysage est ici constitué de marais maritimes ; ils sont situés en amont de la rivière d'Étel.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents